Les nouveaux combats de la Haute Guerche

Au début du XXème siècle commence la

préservation de ce site historique 

Jacques Bordeaux Montrieux, né en 188O, reçoit de son père - à l’occasion de son mariage avec Brigitte de Saint André - des terres sur Saint Aubin de Luigné. Sculpteur animalier (élève du sculpteur Navellier à Paris), il observe et étudie les animaux qui l’entourent : chevaux, taureaux,

ânes, chiens, crapauds etc et réalise des sculptures qui seront coulées en bronze.

Séduit par le cadre architectural et le point de vue du château, il projette de restaurer les ruines pour s’y installer. Devant l’ampleur et la nature des travaux il renonce à son projet et fait construire en 1906, à proximité du site, une maison inspirée du musée d’Aubray à Nantes . Avec l’aide de ses 4 fils il entreprend des travaux dans la grande salle du grenier d’abondance

vers 1939-1940 pour que sa famille nombreuse puisse s’y réunir.

Il réalise aussi des consolidations importantes dans les ruines : mise hors d’eau de la tour nord, dalle béton entretoisant le 1er étage des logements nord, stabilisation des courtines intérieures, restaurations des 3 tourelles du

corps de garde en 1955.

Les tourelles sont alors coiffées par des creusets servant à fondre l’or à la mine de la Bellière à St Pierre Montlimard. Jacques Bordeaux Montrieux meurt en 1960, 10 ans après sa femme et repose dans le caveau

familial au cimetière de Saint Aubin de Luigné.

Ses enfants Marc et Nelly Lelong rachètent le site à la famille en 1962 et poursuivent l’entretien et la mise en valeur des lieux qui étaient alors envahis par les ronces et la végétation. N’existant plus de chemin d’accès

carrossable, une route est créée sur un ancien chemin d’exploitation reliant le château à un chemin communal.

Ils consolident le grenier d’abondance qui menaçait ruine et y aménagent un logement.. Musicienne, Nelly Lelong, pour animer ces vieilles pierres ouvre les lieux à des concerts de musique baroque. Leurs efforts sont couronnés par le 1er prix desChefs d’oeuvres en périls organisé en 1970 par l’O R T F.

Devant l’ampleur des travaux sur les ruines ils créent une Association de Sauvegarde animée par leur fille unique Marie. Des chantiers de jeunes bénévoles viennent durant 3 étés débroussailler, mettre hors d’eau la tour

pentagonale d‘escalier, déblayer et restaurer la chapelle avec l’aide d’un compagnon tailleur de pierre qui enseignait la stéréotomie et la taille

de pierre.

Leur fille Marie Boisson, sculpteur et peintre hérite du site en 1978 et poursuit à son tour l’entretien : la restauration de la toiture de la chapelle, des murs d’enceinte, des porches d’entrée, la sécurisation des parties instables du mur Nord, des ruines et de la tour de justice.

Le site est ouvert à la visite.

Aujourd’hui, l’action de sauvegarde se poursuit. L’objectif principal est de sécuriser l’ensemble des ruines pour inviter le public amateur

d’histoire et de vieilles pierres à y pénétrer et apprécier les vestiges architecturaux de cet ensemble, témoin historique local qui traverse

les siècles depuis 800 ans.

Dans le cadre de ses activités et son atelier d’art, Marie Boisson accueille l’été artistes et élèves en ce lieu qui inspire échange et création.

LES NOUVEAUX COMBATS DE LA HAUTE GUERCHE

- La lutte contre l'oubli. S'il n'est pas question de transformer le site en parc d'attraction pour attirer le tourisme de masse, la volonté est ici de non seulement de préserver ce site admirable mais encore d'en faire un lieu de mémoire, de création artistique et de réflexion à la fois sur notre passé et notre avenir communs.

 

- Le maintien et le développement d'une biodiversité spécifique à la vallée du Layon.

 

- Le développement local en conjuguant des partenariats avec les acteurs économiques régionaux, nationaux et internationaux.

 

Ateliers créatifs, cafés-débats, conférences et visites thématiques avec des experts permettent à nos publics d'approfondir, d'échanger, de partager et de co-construire une vision patrimoniale et culturelle originale.

Marie Boisson et la maquette de La Haute Guerche (D. Milliez)

La Haute Guerche  photos de Dominique Milliez

© 2016 par Château de la Haute Guerche. Créé avec Wix.com

Plan du site
Remerciements
Crédits
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Atelier Haute Guerche (D. Milliez)