© 2016 par Château de la Haute Guerche. Créé avec Wix.com

Plan du site
Remerciements
Crédits

Des passions 

Happy hours

JOUTES  ENFANTINES

Pendant les vacances scolaires  de la Toussaint 2018 les enfants du Centre de loisirs de Rochefort sur Loire à ont participé à une matinée d'activités à la Haute Guerche autour du Moyen-âge.

 

32 enfants, de 4 à 7 ans, déguisés en princesses ou chevaliers sont venus, accompagnés de 4 adultes, visiter le château.

Ayant construit les jours précédents épées, boucliers, écus,  les enfants se sont livrés à des combats et des joutes dans le respect du comportement  chevaleresque...

 

Tous ont été ravis. Ils ont découvert  ce lieu pour la première fois bien que certains d'entre eux habitent dans la commune voisine...

Photos : Jean-Yves Boisson

Journées européennes du patrimoine 2018

Carton plein pour l'équipe du Château de la Haute Guerche qui a accueilli plus de 300 visiteurs lors des journées européennes du patrimoine 2018. 

Groupe Bacchus

La Compagnie de théâtre Chauffe Brûle et la Compagnie Bacchus, ont proposé la divertissante promenade spectacle "Au détour des courtines". Elle permet de découvrir le château et son parc à travers le regard de plusieurs personnages truculents : la servante rouspêteuse, le seigneur magnanime, les chevaliers bagarreurs, la douce Dame du Layon, l'entomologiste énervé.... Une façon ludique d'aborder de nombreux aspects de la vie du château et tourner aussi quelques unes des pages de notre histoire du Moyen-Âge à nos jours. 

 

 

Donnez des couleurs

au Château !

laissez libre cours à votre créativité 

La visite du château ne laisse personne indifférent. Son histoire mouvementée, son site remarquable, la dimension humaine de son architecture, les truculents personnages de la promenade spectacle incitent nos visiteurs à vouloir exprimer leurs sentiments; dialoguer avec notre équipe sur différents sujets comme par exemple la sauvegarde des vieilles pierres ou encore notre rapport avec la notion de ruines; tenter de résoudre des énigmes historiques; découvrir le bestiaire et la faune du parc... et aussi témoigner de la satisfaction de cette rencontre inoubliable avec le patrimoine du Val de Layon et encore de laisser une tracede leur passage dans ce haut-lieu historique et de la création artistique.

C'est pourquoi nous aimons les aider à concrétiser leurs souhaits dans une ambiance chaleureuse et festive. Il y a deux ans, les visiteurs ont pu ainsi collaborer à l'illustration d'un conte pour enfants consacré à la mascotte du château : la foutraque ânesse Picoline. L'an passé,  nous avons tenté de dresser des pistes sur les mystères de la chapelle et du blason du château. Cette année, nous les invitons à co-construire une vaste fresque de couleurs pour témoigner de leur passage. Papiers, crayons de couleurs et place... à l'imaginaire. La fresque avance au fur et à mesure de vos contributions. Que l'on soit petit ou grand, doué(e) en dessin ou non, peu importe. Ce qui compte c'est votre liberté de créer. 

Photos : Jean-Yves Boisson

Compagnie Chauffe Brüle

 

Décidément, le « Printemps des poètes » du Val de Layon devient un rendez-vous annuel incontournable pour tous les amoureux de la langue française. Cette année, les enfants des classes de CM1 et CM2 de trois écoles (Saint Joseph et René-Guy Cadou de Saint-Aubin de Luigné et Célestin Freinet de Saint-Lambert de Lattay)  ont mis leur imagination et leurs efforts en commun pour écrire des poésies et présenter leurs œuvres à travers un spectacle frais et amusant. Et ce, dans un délai très restreint.

 

Une véritable prouesse

 

En effet, sous l’impulsion de leurs maîtres et de deux comédiens de la Compagnie Chauffe-Brûle, ils ont travaillé d’arrache-pied, vendredi et samedi derniers pour non seulement réfléchir et écrire leurs poèmes, mais encore apprendre à bien les réciter avec l’aide des comédiens, puis construire leur mise en scène et présenter enfin un fabuleux spectacle dès le samedi soir à la mairie de Saint-Aubin de Luigné.  Un délai très serré qui constitue une véritable prouesse.

 

La poésie au bout du carton

 

Les enfants ont tout d’abord accueilli les spectateurs en leur chuchotant à l’oreille à l’aide de grands tubes en cartons quelques extraits de leurs poésies. Une étonnante plongée dans l'imaginaire des enfants. D’emblée, les spectateurs se sont glissés dans une atmosphère mystérieuse, enchanteresse, délicieuse.  Puis, ce ne furent que successions malicieuses de petites mises en scènes sous un rythme très soutenu, qui nous ont délivré leurs meilleurs poèmes. Ensuite les enfants, cédèrent la scène aux deux comédiens. Ils ont proposé un tour d'horizon des poètes ligériens ou non, avec la ponctuation d'un musicien à la viole de gambe. Le lendemain, une visite privée pour les spectateurs était organisée au Château de la Haute-Guerche.

 

Vers un label « village en poésie » ?

 

C’est la première manifestation culturelle réalisée conjointement par les deux communes de la nouvelle agglomération « Val de Layon ». La réussite de cette opération organisée par l’Association des Amis du Château de la Haute Guerche avec la participation de l’agglomération du Val de Layon et de la Région des Pays de Loire pousse les organisateurs à envisager de demander pour le Val de Layon le label « Village en poésie »  ou celui de  « écoles en poésie ». Une demande bien légitime au regard de la passion des enfants, des enseignants, des parents, de la population et des élus pour défendre et valoriser leur patrimoine littéraire et poétique. Le terroir du Val de Layon n’est pas seulement celui de la vigne. Il est aussi pleinement dédié à la poésie. N’a-t-il pas séduit des grands poètes tels René-Guy Cadou ou Luc Bérimont. Et le château de la Haute-Guerche n’a-t-il pas accueilli Alfred de Musset, un très grand nom de la littérature française et auteur de quelque 117 poésies ?

Val de Layon : 

La poésie fait un  « carton »

Le printemps des poètes 2018

Titre 2

Journées européennes du patrimoine 2017

La leçon des pierres :

Des prouesses, des mystères et des émotions

Les vieilles pierres du château de la Haute Guerche ont encore parlé. Depuis plus de huit siècles qu’elles dominent la vallée du Layon, elles ont beaucoup à nous dire. Quelque 350 visiteurs sont ainsi venus écouter « leur leçon » lors des journées européennes du patrimoine. Tout a commencé par une  véritable prouesse théâtrale réalisée par la Compagnie Chauffe Brûle. Quatre comédiens seulement ont interprété une trentaine de rôles de la pièce de William Shakespeare : Richard III. Ce roi machiavélique est l’un des derniers représentants de la famille des Plantagenêt, bien connue des Angevins !

Le lendemain, un parcours spectacle « Au détour des courtines » avec les comédiens du groupe Bacchus de Saint-Lambert du Lattay et de la compagnie Chauffe-Brûle a plongé d’emblée les visiteurs dans le monde médiéval à travers de nombreuses tranches de vie :  les vignerons, les Chouans, les recettes de la cuisinière du château, la Dame du Layon, le chevalier du Croissant, les troubadours, les animaux du parc… Un parcours qui s’achève dans la chapelle par quelques notes de musique du XVII et XVIIIe siècle à la viole de gambe par Claude Risset.

 

Un dialogue intime

 

Les pierres ont également parlé à deux jeunes artistes Clément Baudrimont (17 ans) et Théo Benazet (19 ans). Ils ont restitué leur dialogue intime dans une série de dessins réalisés lors d’un séjour au pied des courtines et autres échauguettes. Avec eux, le propos médiéval se teinte de couleurs plus contemporaines avec des personnages et des paysages tirés de l’univers du manga, de la bande dessinée, des jeux vidéo… Décapant ! Les visiteurs ont ainsi découvert le message secret des ruines de la Haute-Guerche. Elles reflètent notre passé et nous font réfléchir sur notre présent et notre avenir. Le message est clair : sauvegarder ce patrimoine, c’est nous aider à construire notre devenir. Les derniers dessins de la série mettent carrément le château sous d’étonnantes cloches de verre !

Des surprises, les visiteurs en ont découvert aussi avec l’atelier sur les mystères de la chapelle du château. Ils se sont amusés à jouer aux détectives pour tenter de résoudre quelques énigmes dont le curieux blason des chevaliers du Croissant, la présence sur le site de pièces de monnaies celtes, sur les étranges ressemblances entre le château de la Haute-Guerche et celle du château du Plessis-Macé. Les nombreuses informations et pistes de réflexion issues de cet atelier qui a été plébiscité seront ensuite présentées à des historiens et des experts de l’histoire locale. Ainsi, ce travail collaboratif permet de poursuivre ce dialogue avec les pierres de la Haute-Guerche au delà des journées du patrimoine. D’autres rencontres seront ainsi organisées au château pour mieux comprendre encore ce que nous disent les vieilles pierres de la Haute Guerche.

Compagnie Chauffe Brüle

Cercle Saint-Louis

Groupe Bacchus

Photos Dominique Milliez, Marie Boisson, Patrick Galisson 

Dessins : Théo Benazet ; Clément Baudrimont

Le Printemps des poètes

3 et 4 mars 2017

Les journées du patrimoine 2016

 

Record d'affluence pour les seigneurs, les tours et courtines de la Haute Guerche et aussi pour Marie, la Dame du Layon et Picoline... entre autres.

Voici un florilège de clichés souvenirs réalisés selon différentes thématiques par Patrick Galisson. Vous pouvez disposer les photos sur votre écran comme vous le voulez en cliquant dessus, vous pouvez les élargir, changer leur ordre d'apparition ... Soyez créatifs.  

Les préparatifs
La promenade spectacle
L'entrée
L'atelier dessin  Picoline

Le reportage de Jean-Yves Boisson

propriétaire du château de la Haute Guerche

1/2
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now